EMPLOI

Qu’est-ce que l’emploi ?

Un emploi est l’exercice d’une profession, d’un métier, d’un travail rémunéré, que celui-ci soit réalisé en tant que salarié, fonctionnaire ou indépendant. Le fait d’occuper un emploi est une situation sociale qui se distingue du chômage (ou recherche d’emploi). Plus généralement l’emploi est la somme du travail produit par un ensemble, comme un pays. Avoir un emploi est un des piliers de la vie d’une personne, dont un grand nombre de personnes en recherche d’un emploi sont privées aujourd’hui.

Les politiques d’emploi

On appelle politiques de l’emploi, un ensemble de mesures prises par l’état pour diminuer le chômage, limiter la destruction d’emploi ou favoriser la création d’emploi. Depuis le début des années 80 et la montée du chômage de masse et durable, les gouvernements successifs se sont attelés à la question de l’emploi. Différentes politiques emploi ont été menées mêlant des encouragements fiscaux pour les entreprises pour qu’elles embauchent et accompagnement des chômeurs pour qu’ils puissent retrouver un emploi. Les entreprises sont effectivement régulièrement aidées via des exonérations fiscales à la création d’emploi (exonérations de charges sur les bas salaires, pour l’embauche d’un jeune, de séniors, prime à la titularisation d’un apprenti…).Les demandeurs d’emploi sont également accompagnés dans leur projet professionnel pour qu’ils correspondent davantage aux besoins du marché actuel. Pour cela, les demandeurs d’emploi sont conseillés, se voient confier des formations car une meilleure adéquation emploi visé – emploi disponible réduit les postes non pourvus et diminue le taux de chômage. Enfin, les politiques publiques se sont attelées à la relance de l’économie, à la dynamisation de la croissance qui est le principal facteur de création d’emploi.

La recherche d’emploi

La recherche d’emploi est effectuée par un demandeur d’emploi ou un salarié en poste qui souhaite trouver un nouvel emploi correspondant davantage à ses attentes (salaire, localisation, contenu du poste…). La recherche d’emploi s’effectue après avoir bien défini son projet professionnel et avoir veiller à ce que celui-ci soit en accord avec le marché actuel de l’emploi. Il convient ensuite de mener différentes recherches pour trouver un emploi : déposer de sa candidature sur les sites emploi et recrutement, qu’ils soient spécialisés ou généralistes, candidater aux offres d’emploi, envoyer des candidatures spontanées, faire jouer son réseau professionnel pour être averti d’emploi vacant, contacter les cabinets de recrutement proposant des emplois dans le secteur ou le métier exercé…

Les types d’emploi

Il existe différents types d’emploi. Tout d’abord les emplois salariés assez nombreux : le contrat à durée indéterminée (CDI), l’emploi à durée déterminée (CDD), le contrat d’intérim (employé d’une société pour une fonction à occuper dans une autre), les contrats d’apprentissage et d’alternance (contrats dans le cadre des études). A noter que le stage et le travail bénévole ne sont pas considérés comme un emploi. Il y a également un autre type d’emploi, celui des indépendants et des dirigeants d’entreprise puis les différents emplois occupés par les fonctionnaires sous statut.

La classification des emplois

Afin de produire des statistiques au niveau national, de gérer au mieux l’emploi dans une entreprise, on classe les emplois selon différents « niveaux » : l’emploi ouvrier, le poste d’employé, de technicien, l’emploi cadre, l’emploi de cadre supérieur et celui de dirigeant. En entreprise, cela permet de mieux comprendre et orienter la stratégie de développement et de recrutement. Pour l’état cela permet d’affiner sa politique de l’emploi selon les besoins des entreprises.

Les chiffres 2011 de l’emploi

Après avoir connu une décrue au premier trimestre 2011, le nombre de demandeur d’emploi a cru en Mai et Juin 2011. Après des chiffres 2010 mauvais, fortement impactés par la crise de 2008 et la lente reprise, la belle embellie de 2011 n’aura duré que quelques mois. Le niveau de chômage en Juin 2011 est revenu au niveau de Janvier 2011. Cela s’explique par une croissance molle (peu de créations d’emploi), l’emploi industriel qui continue de se délocaliser et mais également une mauvaise adéquation entre les postes disponibles (la demande d’emploi) et les souhaits des demandeurs d’emploi.

Les offres d’emploi

L’offre d’emploi est un service permettant de mettre en relation les candidats potentiels à un poste avec un emploi vacant ou disponible dans une entreprise. Avec la généralisation d’internet, la diffusion d’offres d’emploi connait un engouement croissant. Les entreprises peuvent grâce à cela recruter pour un coût relativement faible (certains sites de recrutement proposent des diffusion gratuites d’offres d’emploi et le coût ne dépasse pas 700 à 800 euros l’annonce en prix unitaire pour les job board les plus chers) et surtout dans des délais réduits (les premières candidatures sont reçues dans l’heure). Pour les salariés ou demandeurs d’emploi c’est un des moyens les plus efficaces pour trouver un emploi avec les candidatures spontanées.

Pole Emploi

Pole Emploi a été créée en 2008 et est né de la fusion entre l’ANPE (agence nationale pour l’emploi) et les ASSEDIC. Son rôle est de soutenir et de développer l’emploi en France. Du côté employeur, Pole Emploi permet la diffusion d’offres d’emploi, le conseil et l’accompagnement des entreprises dans leur recherche de main d’œuvre et le placement de demandeurs d’emploi dans les entreprises en recherche de personnel. Du côté demandeur d’emploi, c’est à présent le guichet unique pour la recherche d’emploi et les allocutions de retour à l’emploi. Les demandeurs d’emploi sont conseillés, accompagnés dans leur recherche d’emploi et perçoivent l’indemnisation de Pole Emploi.

Le premier emploi

Accéder à son premier emploi est une étape particulièrement pour un jeune et sa carrière. Un jeune qui finit ses études justifie de très peu d’expérience par définition (job d’été, stages…) mais doit la mettre en avant pour avoir la confiance d’un employeur. Le diplôme est particulièrement important car il oriente le premier emploi et apporte des garanties au futur employeur (diplôme reconnu, école avec qui l’entreprise entretient de bonnes relations…). Malgré cela, de nombreux jeunes ont de grandes difficultés à trouver leur premier emploi. Pour cela, l’Etat développe depuis quelques années l’alternance qui permet d’avoir de réelles compétences à la fin de ses études. L’alternance est encouragée fiscalement pour les entreprises et de nombreuses campagnes de communication vantent les mérites de l’alternance (du BEP à l’école de commerce). Le plus souvent, l’alternant se voit proposer un emploi (CDI ou CDD) à la fin de son alternance.

L’emploi cadre

L’emploi cadre désigne tous les postes occupés par un salarié de statut cadre. Il reste assez dynamique au cours du premier semestre 2011 malgré une croissance faible. Certains secteurs d’activité comme l’informatique tire l’emploi cadre à la hausse. Le site de l’APEC (association pour l’emploi des cadres) diffuse des offres d’emploi, apporte des informations sur le marché…

Le plein emploi en France

On parle de plein emploi lorsque la demande d’emploi du marché (les postes à pourvoir dans les entreprises, associations et l’administration) est supérieure à l’offre d’emploi (les personnes à la recherche d’un emploi). La France ne connait plus cette situation depuis plus de 30 ans et la fin des trente glorieuses. On estime qu’en France une situation de plein emploi serait atteinte à hauteur de 5 à 6% de chômage (il est actuellement de 10% environ en Juin 2011) et a varié de 7 à 12% depuis les trente dernières années). Avant la crise, les Etats-Unis connaissaient une situation de plein emploi avec 4 à 5 % de chômage.

L’emploi étudiant

L’emploi étudiant a vu sa part nettement augmenté ses dernières années. On appelle emploi étudiant, un poste qui est occupé par un jeune qui est actuellement en cours d’études. L’emploi étudiant recouvre des types de postes bien différents (nature, durée…) mais une réalité : beaucoup d’étudiants sont aujourd’hui dans l’obligation de travailler pendant leurs études car l’aide des parents ou les bourses ne suffisent pas à subsister.

L’emploi des jeunes

Les jeunes sont les plus exposés au chômage. La recherche d’emploi est souvent le parcours du combattant surtout pour ceux qui sortent du parcours scolaire sans diplômes. Comme pour l’emploi des séniors, les politiques publiques mettent en place depuis 30 ans des solutions visant à augmenter le taux d’emploi des jeunes (moins de 25 ans). C’est l’alternance qui permet le plus souvent à un jeune de trouver plus rapidement et facilement son premier emploi.

L’emploi des séniors

Comme l’emploi des jeunes, l’emploi des séniors fait partie des priorités actuelles. Il concerne l’emploi des plus de 50 ans. Après les périodes de recours aux préretraites dans les années 90 qui ont couté chères et n’ont pas permis la transmission des savoir faire, les politiques publiques encourage l’emploi des séniors. L’objectif est que les séniors conservent leur poste jusqu’à la retraite mais qu’également ils puissent transmettre leur savoir faire. Depuis Janvier 2010, toute entreprise de plus de 50 salariés doit s’être doté d’un accord ou d’un plan sur l’emploi des séniors est passible d’une pénalité de 1% de sa masse salariale.

Les acteurs de l’emploi

Il y a deux grands acteurs de l’emploi avec des intermédiaires qui interviennent ponctuellement pour la mise en relation. En effet, il y a d’abord les salariés et les demandeurs d’emploi qui créent l’offre d’emploi (en proposant leurs services pour travailler). Il y a ensuite les employeurs de tous ordres qui recherchent des compétences pour un poste donné (ils sont en demande d’emploi). On peut également un troisième type d’acteur, les intermédiaires du recrutement qui mettent en relation les candidats et les employeurs (cabinet de recrutement, agence d’emploi, Pole Emploi, agence d’intérim, cabinet de management de transition…). Notons enfin qu’un quatrième type d’acteur existe : le courtier en recrutement. Il permet aux entreprises de trouver le meilleur prestataire de recrutement pour trouver les candidats recherchés.

Les secteurs porteurs d’emplois

Nous avons isolé 3 secteurs porteurs pour la création d’emploi. L’informatique, car il n’est qu’à ses balbutiements, qu’il connait toujours une forte croissance et qu’il manque de compétences disponibles est un secteur à privilégier. L’informatique est un des secteurs pour lesquels les candidats sont le moins touchés par le chômage. Un emploi qualifié dans le secteur santé garantie quasiment aussi une prise de fonction immédiate après la formation. Peu d’infirmiers, kinés, médecins, pharmaciens par exemple recherchent longtemps un poste. La plupart du temps c’est l’inverse : ils ont de nombreuses pistes d’emploi qui s’ouvrent à eux.

Le secteur de l’environnement est également porteur. Il n’en est lui aussi qu’à ses débuts mais connait une très grande croissance même si l’effet sur l’emploi n’est à ce jour pas aussi significatif.

Enfin, l’hôtellerie restauration est également un secteur porteur. Il y a une demande d’emploi non pourvue, des perspectives de marché stables et ce type d’emploi n’est pas délocalisable.

L’emploi aidé

On parle d’emploi aidé lorsqu’un emploi n’est pas uniquement crée par un réel besoin du marché ou de l’état, ou par la croissance mais par des avantages fiscaux qui lui sont liés. L’emploi aidé fait partie d’une politique publique de l’emploi visant à favoriser l’insertion de personnes en difficultés. Ce type d’emploi est proposé dans le public ou le privé. C’est le cas des contrats d’insertion mais également des « emplois jeunes ».

Les emplois non pourvus

Malgré un taux de chômage important, plusieurs centaines de milliers d’emplois restent non pourvus chaque année. On l’explique par le fossé entre la demande d’emploi et les attentes ou les compétences de l’offre d’emploi. Par exemple, certains postes situés dans des endroits peu prisés restent sans candidats, les demandeurs d’emploi ne souhaitant pas déménager ou avoir un long temps de trajet. Aussi, un emploi peut rester non pourvu car la compétence attendue pour le poste n’a pas été trouvée (pénurie, exigences élevées de l’entreprises. Enfin, certains emplois dits inattractifs restent sans candidats (salaire, avantage, type de contrat proposé…).

Articles Similaires:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>